Categories
AfroJazz

Mankunku Quartet – Yakhal’ Inkomo

1968

Les jazzmen de cet acabit furent nombreux à faire éclore leurs musiques pendant la période de l’apartheid en Afrique australe…
Mais le saxophoniste sud-africain Winston Monwabisi Ngozi (aka Mankunku) est l’un des dignes héritiers des géants américains comme Coltrane, à qui il dédiera d’ailleurs la composition Dedication to Daddy Trane et Brother Shorter.

Il refusa de quitter son pays natal (les banlieues de Cape Town) pour partir en exil comme nombre de ses confrères, et ne connut jamais vraiment la gloire qu’il méritait, même s’il fut sacré meilleur musicien de l’année 1968 avec cet album…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *