Categories
Reggae

Manu Dibango – Gone Clear

“Gone Clear” (ou “A la Jamaïque” en version CD avec plus de titres) est un album Reggae, paru en 1980. Et cette production a permis à Manu Dibango et Bob Marley de se rencontrer.

Tracklist

LP original

A1 Full Up 4:32
A2 Goro City 8:39
A3 Doctor Bird 5:03
B1 Reggae Makossa 6:35
B2 Frozen Soul 4:03
B3 Tek Time 7:03

CD (1987)

  1. Full Up (Robbie Lyn) 4:32
  2. Goro City 8:39
  3. Doctor Bird 5:03
  4. Frozen Soul (Leroy Sibbles) 4:03
  5. Tek Time 7:03
  6. Happy Feeling 6:30
  7. Bona Sango 4:10
  8. Choc ‘N’ Soul (Geoffrey Chung, Manu Dibango) 5:40
  9. Kumbele Style 5:20
  10. Night Jet 6:40

Rencontre à la Jamaïque

Manu Dibango et Bob Marley

Manu Dibango est parti enregistrer en Jamaïque et on peut l’apercevoir dans l’image ci-dessous avec Louise Edimo et Bob Marley.

Manu DIbango et Bob Marley
Photo : Louise Edimo

C’est la fin des années 70, Manu Dibango est directeur de l’orchestre de la télévision ivoirienne, mais tout n’est pas rose.
Il quitte la Côte d’Ivoire et s’installe à Paris avec sa famille.
Pour prendre l’air et se changer les idées, il s’envole alors pour la Jamaïque avec pour projet d’enregistrer un double album.
Manu est littéralement séduit par la Jamaïque. Les rythmes jamaïcains le fascinent et l’inspirent.

Manu Dibango n’avait prévu que 3 morceaux pour l’enregistrement de cet album de commande. Mais il se sent tellement bien et inspiré en Jamaïque que les compositions fleurissent naturellement. “Il y a longtemps que Manu ne s’était pas senti aussi bien.

Venu pour une semaine, il prolonge son séjour pendant un peu plus d’un mois. C’est la naissance du fameux album “Gone Clear”.

Il en profite pour rencontrer les grands noms de la musique jamaïcaine, dont, bien sûr, Bob Marley.

Ils auront ensemble plusieurs séances. Bob Marley lui fait découvrir son studio, ses habitudes de travail et l’interroge sur le continent africain. Les deux hommes s’apprécient et Marley est séduit par l’ouverture musicale de Dibango.

Manu Dibango part finalement aux Etats-Unis pour finir les arrangements et incorporer les cuivres, les cordes et les voix à ses enregistrements.
Il quitte la Jamaïque à contrecœur…

Consulter la source liée à la photo.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 × five =