Categories
Old African Music

Cameroonian classic! Zangalewa

Update 02/2023 : Jean-Paul Z√© Bella est d√©c√©d√© le 15 janvier √† l’√Ęge de 71 ans. Le chanteur et batteur √©tait un membre fondateur du groupe Zangalewa et a jou√© avec lui jusqu’√† sa retraite de l’arm√©e. Il a v√©cu une vie extraordinaire, depuis ses d√©buts comme simple soldat jusqu’√† fa√ßonner la fameuse chanson “Waka Waka”.


Zangalewa est un succès populaire Camerounais, mais dont la popularité est allée bien au-delà des frontières du pays…

Plus d’information :

Pr√©sent√©e √† l’origine par le groupe “Golden Sounds”, compos√© de militaires-artistes de l’orchestre de la Garde Pr√©sidentielle en 1986 (Jean-Paul Z√© Bella, Dooh Belley, Luc Eyebe and Emile Kojidie), le succ√®s fut tel, que la formation changea par la suite son nom en “Zangalewa”.

Le clip, très souvent diffusé sur la TV Camerounaise qui démarrait, met en scène 4 gendarmes, en service à la garde présidentielle. Les rythmes musicaux variés (Highlife, Makossa, Bikutsi, Zouglou…) et les accoutrements des interprètes, habillés en uniformes militaires avec gros ventres et fesses rembourrées de chiffons, engendrent un succès immédiat.

Le groupe disparaitra dans les années 90 après 4 albums.

Ce titre fait partie du r√©pertoire “militaire” : son rythme entrainant en fait une chanson de marche parfaite. Mais il a surtout fait rire des millions d’enfants de toute l’Afrique‚Ķ

A lire (EN) : Jean-Paul Zé Bella: the cunning Cameroonian soldier who became a global music legend

Zangalewa - marching band

De Zangalewa à Waka Waka

En 2010, la FIFA avait choisi une “r√©appropriation” par Shakira pour son hymne officiel lors de la Coupe du Monde.

Voici ce que j’avais √©crit sur mon d√©funt blog √† l’√©poque :

La base de la chanson est le classique Camerounais des ann√©es 80, le fameux Zangalewa. Comme ce titre a fait le tour de l’Afrique et fait danser des millions de personnes √† travers le monde (y compris avec des reprises sud-am√©ricaines), la prise de risque est faible.
La “voix” choisie est celle de Shakira. Certes, on peut consid√©rer qu’en Colombie, ses origines, on a quelques lointaines connexions avec l’Afrique, ne serait-ce que par la musique (Cumbia, Champeta‚Ķ) apport√©e par les esclaves, mais n’y avait-il pas une bonne chanteuse Pop africaine pour pr√™ter ses cordes vocales √† cet exercice de style‚Ķ? Ou bien, pour soutenir les √©quipes d’Am√©rique du Sud, il fallait absolument une chanteuse latino‚Ķ
Pour donner le petit c√īt√© “local”, a √©t√© choisi le groupe Freshlyground, dont je vous ai parl√© plusieurs fois. Malheureusement, la pauvre Zolani, chanteuse lead du groupe √† la voix magnifique, intervient en tout 20s, √† partir des 2/3 du titre.
Le tout est mixé et agrémenté à la façon des titres qui plaisent tant aux jeunes de 15 à 25 ans (toutes origines confondues…), et produit de façon à faire de bonnes sonneries pour téléphones mobiles et les délices des boites de nuit sur la planète : percussions bien présentes, quelques solos de guitare à la manière sud-africaine, un peu dance…

Ma conclusion personnelle : l’ensemble tient la route, sonne bien, mais les choix me paraissent un brin commerciaux‚Ķ Une mani√®re de passage du multiculturel √† la maximisation des profits‚Ķ Un(e) artiste (Sud-)Africain(e) aurait tr√®s bien pu le faire, et ce choix aurait √©t√© on ne peut plus honorable, mais “l’universalit√©” de Shakira permettra de mieux couvrir la plan√®te et ainsi d’optimiser l’impact (commercial) du titre.
Bon, puis apr√®s tout, c’est fait pour √™tre jou√© dans des stades de foot d’abord‚Ķ ūüėČ
Il sera d’ailleurs interpr√©t√© juste avant la finale du 11 juillet par Shakira et Freshlyground, lors de la c√©r√©monie de cl√īture √† Johannesburg.

PS : Une version en espagnol a √©galement √©t√© con√ßue pour certains march√©s‚Ķ ūüėČ sous le titre Waka Waka (Esto es Africa).
PS2 : nos braves amis du groupe Golden Sound, devenu Zangalewa, ont-ils √©t√© consid√©r√©s comme des ayants-droits potentiels ? Il y a eu effectivement des rumeurs de “plagiat” pur et simple‚Ķ A la consultation de diff√©rents articles, il apparait clairement que les producteurs du titre Waka Waka, bas√© sur Zangalewa, ont toujours fait r√©f√©rence √† l’original, donc qu’il n’y a pas eu, semble-t-il de volont√© d√©lib√©r√©e d’appropriation ou de fraude.
De plus, un accord financier aurait finalement été conclu entre la société de production et le groupe Golden Sounds aka Zangalewa, pour leur assurer une juste rétribution sur les divers droits attachés à leur chanson.

Zangalewa - Golden Sounds