Categories
Old African Music

Maitre Gazonga – Jaloux Saboteurs

Un classique…

J’ai (re)dĂ©couvert que ce titre faisait partie de la bande originale du film “Black Mic Mac” de Thomas Gillou avec Jacques Villeret et Isaac de Bankole (1986).

Je me souviens que cette BOF m’avait marquĂ© et que je l’ai cherchĂ©e, vainement. On y retrouve Papa Wemba, Youssou Ndour, Ray Lema et donc Maitre Gazonga.
Hamed Gazonga, de son vrai nom Ahamat Salet Rougalta, est un musicien Tchadien, né en 1948 et malheureusement décédé en avril 2006.
Travaillant Ă  N’Djamena, il dĂ©cide Ă  21 ans de devenir musicien, rejoint un 1er orchestre, qu’il quitte rapidement pour former l’International Challal. Il tire son inspiration de la musique folklorique des diverses rĂ©gions du Tchad avec des influences musicales très variĂ©es : soukouss, highlife, mbalax voire funk Ă©thiopien.
L’album “Les Jaloux Saboteurs” a Ă©tĂ© enregistrĂ© Ă  Abidjan vers 1984, avec des musiciens de divers pays africains et tout ce qu’il faut en guitares (entre autres certainement son frère, lui-mĂŞme dĂ©cĂ©dĂ© rĂ©cemment) et en cuivres sur les 4 titres qui le composent.
Maitre Gazonga Ă©tait l’un des musiciens les plus connus du Tchad, et sa popularitĂ© allait largement au-delĂ  des limites rĂ©gionales…

Hamed Gazonga, de son vrai nom Ahamat Salet Rougalta, est un musicien Tchadien, né en 1948 et malheureusement décédé en avril 2006.
Travaillant Ă  N’Djamena, il dĂ©cide Ă  21 ans de devenir musicien, rejoint un 1er orchestre, qu’il quitte rapidement pour former l’International Challal. Il tire son inspiration de la musique folklorique des diverses rĂ©gions du Tchad avec des influences musicales très variĂ©es : soukouss, highlife, mbalax, voire funk Ă©thiopien.
L’album “Les Jaloux Saboteurs” a Ă©tĂ© enregistrĂ© Ă  Abidjan vers 1984, avec des musiciens de divers pays africains et tout ce qu’il faut en guitares (entre autres certainement son frère, lui-mĂŞme dĂ©cĂ©dĂ© rĂ©cemment) et en cuivres sur les 4 titres qui le composent.
Maitre Gazonga Ă©tait l’un des musiciens les plus connus du Tchad, et sa popularitĂ© allait largement au-delĂ  des limites rĂ©gionales…